Mon Mulhouse

Pour votre sécurité & votre tranquillité, ce blog est sous vidéo-surveillance. Chronique de notre glorieuse RépubliqueDémocratiquePopulaire de Mulhouse ! Gloire à notre maire, grand timonier, homme de dialogue & de concertation Jean Rottner

lundi 20 décembre 2010

Mais qu'est donc devenue "Notre" réforme des retraites ???

Depuis le "NON" majoritaire de Maastricht 2005 puis de  sa perte et fracas en le traité de Lisbonne, on me reconnaitra - du moins l'espéré-je, le droit de perdre confiance dans cette nation... Dans ces citoyen-ne-s devrais-je dire.
En politique plus que dans tout autre domaine, l'actu se suit et se ressemble.

Cinq ans, une Sarkozie et une réforme des retraites plus tard, rien n'a changé. Sinon la constance dans l'aggravement de la situation sociale du pays qui va de  paire avec le désintérêt croissant de la population pour les questions politiques si j'en juge par le chiffre ahurissant des taux d'abstention. Mais ça ça s'explique.

Ça se sait un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout, la séparation de corps des citoyen-ne-s français-e-s avec leur nation est belle et bien réelle. Quand l'amour n'y est plus...
Bref, toujours est-il qu' à l'initiative du journal Politis, une pétition s'est mise à circuler demandant la tenue d'un référendum sur cette célèbre réforme. 1/5ème des parlementaires et 1/10ème de la population française sont la fourchette minima pour que le référendum soit "viable"... Mais encore faut-il que le parlement en fasse le "projet de loi" et qu'elle soit acceptée par le Président de la république.
Sauf que les choses ne sont pas aussi simples... La réforme de la Constitution de 2008 devait initier une loi dite "organique" rendant possible cette procédure.  Sarko s'y était engagé dans son discours de Versailles devant le Parlement en 2008 . Il avait mandat pour ça, ça faisait partie de son programme électoral en 2007... contrairement à la réforme sur les retraites.

Or, cette loi n'a jamais été promulguée. Invalidant de fait la dite "exigence référendaire".
La question est donc de se demander pourquoi Politis? Pourquoi un journal? Qui sont les personnes morales et/ou physiques à l'origine de cette pétition..? Mais plus important encore, pourquoi n'a-t-on pas donné à cette spécificité légale organique, la dimension média qui lui était due?
N'est-il pas absurde de faire circuler une pétition sachant au départ que la non promulgation de cette loi invaliderait de fait, et la pétition et le référendum?
A titre perso, si je devais en rajouter à l'effet abrasif, je ne m'y serais pas pris autrement.
En l'état, si j'en avais les moyens constitutionnels, je demanderais qu'ils déclinent clairement leur identité dans un 1er temps... Puis je déposerais une réclamation officielle contre les auteur-e-s de cette manœuvre politicienne dont les effets sont aussi dissuasifs que le sont nos actuels gouvernants.
S'il est intolérable de voter un gouvernement qui ment, il est tout aussi intolérable de la part d'opposants fantômes  d'user de la même pratique.
Simple citoyen, amateur éclairé des questions constitutionnelles, je n'admets pas que des professionnels du Droit et de la politique comme le sont ces élu-e-s aient pu commettre une telle erreur... Mais est-ce seulement une erreur ou a-t-on intentionnellement éludé un "détail" d'une telle importance?

Au cours d'une discussion informelle sur cette question avec quelques amis, la possibilité d'une stratégie a été avancée. Laquelle stratégie consisterait précisément à ramener les français-es à se ré-intéresser à la politique.
... A moyen d'une contre-vérité, demandé-je? Au moyen d'un non-dit? Exploiter une lacune culturelle n'est-il pas le propre d'un mensonge???
Quoiqu'il en soit, la VIème République se précise... LES VIèmes devrais-je dire quand on entend que de plus en plus de partis  proposent des moutures partisanes, présentées  comme inéluctables, par autant de candidats qui "proposent" in fine rien rien de plus que de faire du neuf avec du vieux.

... "POUR" le peuple mais à nouveau sans lui demander son avis, c'est à craindre.



Commentaires sur Mais qu'est donc devenue "Notre" réforme des retraites ???

  • un PPS qui n'est jamais trop tard de voir

    http://2ccr.unblog.fr/2010/12/02/pps-retraites/

    Posté par BOB, mercredi 22 décembre 2010 à 08:40 | | Répondre
  • j'avoue que vu la non-loi… j'avais fait une info sur mon blog de cet appel… puis quelques semaines plus tard, une telle insistance persistant… j'ai fini par céder et signer… mais non convaincue de l'efficience de la chose… dernièrement un tract est proposé dans le PG (où je suis) que faire ?

    Posté par Annie, mercredi 22 décembre 2010 à 09:49 | | Répondre
  • Bien du "beau" monde ont signé cette pétition, dont Méluche et Martine Billard... J'ai fini moi itou par la signer mais très peu convaincu et par la méthode et par l' "oubli" de ces précisions.
    Mais bon, fidèle au principe selon lequel " ne rien faire est pire que tout", je m'y suis contraint.

    Que faire?
    Quel que soit la parti pour lequel on milite, la fédé - c'est un peu son rôle aussi me semble-t-il - doit être le moyen de faire remonter les infos vers les exécutifs nationaux... Et les requêtes de ce genre.
    C'est du moins mon intention au PG 68.

    Posté par Putt Bill, jeudi 23 décembre 2010 à 09:31 | | Répondre
Nouveau commentaire