Mon Mulhouse

Pour votre sécurité & votre tranquillité, ce blog est sous vidéo-surveillance. Chronique de notre glorieuse RépubliqueDémocratiquePopulaire de Mulhouse ! Gloire à notre maire, grand timonier, homme de dialogue & de concertation Jean Rottner

lundi 25 mai 2009

Blog et anonymat…

https://p1.storage.canalblog.com/12/05/284312/21030211_p.jpg






C'est REBUS & le COUCOU de Claviers qui m'y colle ...   


Hop, une chaine initiée par Nicolas, voici le sujet " on parle beaucoup de l'anonymat dans les blogs mais au fond de nous-mêmes est-ce qu'on ne devrait pas s'en foutre royalement dans la mesure où la plupart des gens ne savent même pas ce qu'un blog ? Ne serait-on pas un peu trop centrés sur nous-mêmes ? "


... Ayant déjà répondu à la question de l'anonymat et du pseudo sur mon blog ici, je ne vais pas plus m'étendre sur le sujet !


A partir de cette question sur l'anonymat, nous pouvons rebondir sur la question des pressions, menaces, visibles ou cachées, légales ou illégales ? "Fansolo peut nous en parler!"


Mulhouse c'est une ville qui ressemble à un village, les choses se savent très rapidement... tenir un blog politique c'est la voie royale vers les emmerdes !

Alors bien sûr, les menaces, les pressions et autres joyeusetés se sont exercés mais à aucun moment cela m'a fait ralentir ... bien au contraire ...

Si vous êtes un bloggeur consciencieux, il faudra garder les traces et les traces IP.

Le vrai problème c'est le manque d'étanchéité entre une activité de boggeur et de citoyen "car nous sommes des citoyens" avec une vie de famille et une vie active ... à ce moment les choses ne sont plus audibles  ...

A Mulhouse le phénomène des courtisans est une réalité, vous franchissez la ligne prétendu jaune et vous voilà taxé de folie, de paranoïa, etc. Certains pour faire plaisir , en service commandé ou pas, se font une joie sadique de vous coller une cible dans le dos.



La politique du traquenard, c'est l'art des lâches et des serments rompus.





 

Il existe mille façons de tenter de faire taire la liberté d'expression et la liberté de conscience... mais il existe une seule règle ... tous les moyens sont bons !


Tagguons des bloggeuses et bloggeurs anonymes :

Mrs clooney la femme de George(s)

Les ultima verba la femme d'Alain(s)

Etiam rides le mari de PAle(s)

Des pas perdus pour les retrouver

Papa anonyme le mari de la femme invisible




A bientôt


Bésitos à toutes et tous


Eric Bloggeur Mulhousien


PS : "CASSE TA TV" C'est ta seule chance !


Posté par ERICCITOYEN à 10:01 - Web - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Blog et anonymat…

  • Comme tu l'auras peut être vu sur mon blog je suis absente à partir de demain, mais j'ai laissé pour demain une dédicace qui t'ai destinée sur mon blog !
    Bizzzzzzzzzzzz

    Posté par mamzellecat, lundi 25 mai 2009 à 10:34 | | Répondre
  • Excellente chaîne !

    Posté par Nicolas J, lundi 25 mai 2009 à 11:35 | | Répondre
  • Putain ! Je suis con. J'ai fait un billet sur la chaîne et je t'ai oublié alors que j'avais noté de faire un lien. Je rectifie !

    Posté par Nicolas J, lundi 25 mai 2009 à 15:48 | | Répondre
  • OUF

    Je ne suis pas enchaîné, tant mieux je resterais à NO Nîmes...

    Posté par skalpa, lundi 25 mai 2009 à 17:28 | | Répondre
  • @ MANZELLECAT : Je me languis ...

    @ NICOLAS J : Et comment !

    @ NICOLAS J : Et merci !

    @ SKALPA : J'avais ton adresse en copier ... et puis je me suis dit ... laissons des bloggeurs anonymes aux copains .

    @ + et bésitos

    Posté par eric citoyen, lundi 25 mai 2009 à 18:32 | | Répondre
  • L'anonymat est de toute façon relatif sur Internet

    Posté par Rébus, lundi 25 mai 2009 à 19:29 | | Répondre
  • Assez d'accord sur ta réponse. Sinon, j'étais preum's, pour te taguer

    Posté par Etiam Rides, lundi 25 mai 2009 à 21:22 | | Répondre
  • Tout à fait d'accord avec toi REBUS.

    Quoi ?? tu m'as fait ça ... mort de rire ... @ + ETIAM RIDES

    Bésitos vous deux

    Posté par eric citoyen, mardi 26 mai 2009 à 10:57 | | Répondre
  • Il y a, dans l’acte de bloguer, et sur Internet en général…un encouragement vivace à l’anonymat.
    L’anonymat se pratique à l’aube, à l’heure ou la ville sort péniblement de sa torpeur, ou bien alors tard le soir, quand les enfants sont couchés, que les couples s’enfoncent profond dans les canapés, devant la télé.

    Le blogueur anonyme se débarrasse alors de son identité de la journée, il délaisse son manteau social sur le dos de la chaise. Il se sert un café ou un thé. Il s’installe sur son petit bureau cosi, coincé entre la plante artificielle et la lampe Ikea. Enfin installé, le voici prêt à entamer son petit plaisir solitaire dans de secrètes activités cérébrales.

    Patiemment, savamment, un sourire courtisan au coin des lèvres, il pratique des associations d’idées tortueuses, il fait sa petite fête à l’imagination. Il se délecte des délices de la pensée, libre dans une petite solitude feutrée, comme une récompense de fin de journée.

    Le blogueur anonyme est satisfait, il entretient son petit mystère et partage avec un public d’autres anonymes gagnés d’avance, son goût pour la dissidence bourgeoise et la subversion un peu frustrée. Il prend son temps, choisi ses termes, entreprend sa rédaction patiente, méditant ses adjectifs et son verbe, n’omettant jamais de consulter son petit dictionnaire des synonymes toujours posé à côté de lui.

    Le blogueur anonyme, il se recrute dans toutes les couches de la société, de l’homme de lettres au petit comptable, du boulanger à l’ingénieur en aéronautique.
    Internet lui offre cela, la possibilité d’entretenir l’anonymat non plus dans sa notion d’être perdu dans la masse, mais plutôt dans celle d’endosser une seconde peau telle une vocation jusqu’ici injustement méconnue.

    Et quels mystères en vérité ?
    On serait bien ennuyé de parvenir à les percer. Savoir que derrière celui qui se cache, derrière cette bête de sexe, ce petit génie satyrique, ce défenseur de la veuve sans l’orphelin, ce critique acerbe de la politique, ce jongleur des mots, ce poète inconnu, il n’y a pas bien grand-chose à cacher. Rien de condamnable, rien de ridicule, rien de singulier, rien même de bien honteux. On serait bien avancé de le voir là, remplir sa machine à laver, chercher ses clés de voitures, gronder les gosses qui mettent encore des miettes sur le canapé, pester contre le voisin qui passe la tondeuse le dimanche. A vrai dire, son secret ne vaut même pas le coup. Comme toutes ces questions qu’on se pose à propos de ce vieil ami d’adolescence qu’on à perdu, qu’on imagine parti vivre en Inde, et puis qu’on retrouve à Roubaix, et qui nous raconte le cancer de Roseline, la petite dernière qu’a raté son bac, Mireille et son accouchement difficile et puis Jean Paul qui est encore au chômage. Voilà tout ce qu'on peut trouver finalement derrière tout ça. Mais enfin, ils y tiennent quand même les blogueurs à leur anonymat, ça leur laisse des possibilités, exister dans les pensées des autres, dans les rêves des autres, dans leurs rêves à eux…

    Fishturn (Blogueur anonyme)septembre 2007

    Posté par Fishturn, mercredi 27 mai 2009 à 15:59 | | Répondre
  • FISHTURN ... c'est ta biographie ?

    @ +

    Bésitos

    Posté par eric citoyen, jeudi 28 mai 2009 à 10:09 | | Répondre
  • warf

    Posté par Fishturn, dimanche 31 mai 2009 à 13:31 | | Répondre
Nouveau commentaire