Mon Mulhouse

Pour votre sécurité & votre tranquillité, ce blog est sous vidéo-surveillance. Chronique de notre glorieuse RépubliqueDémocratiquePopulaire de Mulhouse ! Gloire à notre maire, grand timonier, homme de dialogue & de concertation Jean Rottner

mercredi 15 octobre 2008

Blog Action Day 08 - Crise Financière ... sauvons les banques !

P1000279

Plus de photos sur l'église St Marie ? cliquez !


C'est devant l'Église St Marie à Mulhouse qu'il se trouve ... tous les jours !

Devant lui s'étend un parking , qui se trouve comme beaucoup de parkings être un lieu de rencontre pour les quêteurs de toutes sortes.

Assis sur un des bancs , il attend ...

P1080261


J'ai déjà parlé avec lui (plusieurs fois), il a une cinquantaine d'années, il a travaillé quasiment toute sa vie, aujourd'hui invalide il est à court de ressources... mais comme il le dit lui même , il a une dignité et un appartement à préserver.

Alors, il vient sur ce banc tous les jours pour rencontrer d'autres gens.

Etant croyant il a dans son sac (à coté de lui) des prières ...


Car elle est là , la raison de sa présence sur ce banc ... lorsque quelqu'un en fait la demande ... il fait une prière en fonction de la personne.


Dernièrement, je suis resté en retrait de lui pour observer ...


Ce que j'ai vu ... c'est comme toujours, le regard des autres qui se détournent, certains franchement dégoutés par cet homme assis sur ce banc.

Ce que j'ai vu , c'est le visage de l'intolérance face à l'image de la pauvreté ...


Ce que j'ai ressenti , c'est un sentiment ... celui que la pauvreté n'est pas un signe extérieur mais l'expression d'une mentalité et que celle ci pour moi s'est incarnée dans le regard et dans les attitudes de tous ces bonnes gens ... bien pesant et propre sur eux ... enfin le pensent-ils !



Eric Bloggeur Citoyen


PS : "PASSE LUI DIRE BONJOUR" C'est ta seule chance !



P1080259

This post is part of Blog Action Day 08 - Poverty

Posté par ERICCITOYEN à 14:11 - Société - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Blog Action Day 08 - Crise Financière ... sauvons les banques !

    Eh oui, n'est-elle pas paradoxale notre société si prompte à venir au secours des plus riches et qui tourne le regard face à ses pauvres ?

    Posté par leunamme, mercredi 15 octobre 2008 à 21:05 | | Répondre
  • Beau texte, ça donne à réfléchir, merci.

    Posté par Miguel, mercredi 15 octobre 2008 à 23:51 | | Répondre
  • punk

    yen a de plus en plus des cas comme ça...

    Posté par punkrock, jeudi 16 octobre 2008 à 01:25 | | Répondre
  • super !

    Bravo pour ce blog que je trouve super !
    Bonne continuation, biz
    Fanny

    http://www.annuaire-generaliste-anais.fr

    Posté par fanny, jeudi 16 octobre 2008 à 10:41 | | Répondre
  • Hélas

    J'habite pas très loin de Mulhouse 25 km à peine, je n'y vais pas très souvent parce que je ne l'aime pas plus que cela mais surement parce que je ne la connais pas, grâce à ton blog je vais surement changer de point de vue en la regardant différemment !
    On nous fait avaler des couleuvres qui deviennent de vrais boas et ça passe ! Le chantre du libéralisme qui nous gouverne qui trouvait que la France était à la traine des pays anglo saxons avec sa Sécurité Sociale, sa retraite ... qui voulait que nous devenions la copie des USA sur le mode de vie, maintenant trouve des millions voir milliards pour sauver les banques qui ont jouées avec nos sous, mais ne trouve pas 3 millions pour le RSA, ni les logements sociaux, ni l'éducation nationale, ni la santé. Il trouve quand même normale de s'augmenter son argent de poche, le budget de l'Elysée va encore augmenter pour 2009 ... Il est où l'Etat MODESTE qu'il avait promis ? Pendant ce temps des gens sont mis à la porte des usines, de leur logement, et l'on montre du doigt les chômeurs, les RMistes, les salariés.... je suis écœurée par ce monde, cette société du chacun pour soi, régie par le nouveau Dieu ARGENT ! On s'indigne d'une Marseillaise sifflée et pendant que l'on en discute partout la crise n'existe plus ! de plus elle n'aurait pas été si sifflée que ce que l'on peut entendre sur les chaines de télé ou de radios et cela permet à Sarkoléon de faire encore un effet d'annonce !
    Désolée je suis trop longue dans mon commentaire mais je suis si en colère contre nous contre moi qui laissons faire !
    Je reviendrai

    Posté par mamzellecat, jeudi 16 octobre 2008 à 11:08 | | Répondre
  • Ne t'excuse pas Mamzellecat... Ta plume est douce à l'oeil! Douce et pertinente à la fois...
    Si l'envie te reprenait d'aventure, ne te retiens pas!

    Posté par Putt Bill, jeudi 16 octobre 2008 à 16:08 | | Répondre
  • Comment demander à des jeunes que l'Etat ne respecte pas des respecter les symboles de ce qui les méprise.

    Posté par raannemari, jeudi 16 octobre 2008 à 16:33 | | Répondre
  • Bjr,

    C'est certainement un des top-articles du BlogDay

    Bravo

    Admin

    Posté par adminB, vendredi 17 octobre 2008 à 15:38 | | Répondre
  • Un jour pour lutter contre la pauvreté

    Alors que depuis tant de jours les nantis nous bassinent pour éviter de trop perdre...
    Certains cherchent juste à survivre.

    Posté par CManu, samedi 18 octobre 2008 à 00:49 | | Répondre
  • Textes de chanson !

    cet article me fait penser à cette chanson de
    G.Brassens :

    Chanson pour l'Auvergnat

    Elle est à toi cette chanson
    Toi l'Auvergnat qui sans façon
    M'as donné quatre bouts de bois
    Quand dans ma vie il faisait froid
    Toi qui m'as donné du feu quand
    Les croquantes et les croquants
    Tous les gens bien intentionnés
    M'avaient fermé la porte au nez
    Ce n'était rien qu'un feu de bois
    Mais il m'avait chauffé le corps
    Et dans mon âme il brûle encore
    A la manièr' d'un feu de joie

    Toi l'Auvergnat quand tu mourras
    Quand le croqu'mort t'emportera
    Qu'il te conduise à travers ciel
    Au père éternel

    Elle est à toi cette chanson
    Toi l'hôtesse qui sans façon
    M'as donné quatre bouts de pain
    Quand dans ma vie il faisait faim
    Toi qui m'ouvris ta huche quand
    Les croquantes et les croquants
    Tous les gens bien intentionnés
    S'amusaient à me voir jeûner
    Ce n'était rien qu'un peu de pain
    Mais il m'avait chauffé le corps
    Et dans mon âme il brûle encore
    A la manièr' d'un grand festin

    Toi l'hôtesse quand tu mourras
    Quand le croqu'mort t'emportera
    Qu'il te conduise à travers ciel
    Au père éternel

    Elle est à toi cette chanson
    Toi l'étranger qui sans façon
    D'un air malheureux m'as souri
    Lorsque les gendarmes m'ont pris
    Toi qui n'as pas applaudi quand
    Les croquantes et les croquants
    Tous les gens bien intentionnés
    Riaient de me voir emmener
    Ce n'était rien qu'un peu de miel
    Mais il m'avait chauffé le corps
    Et dans mon âme il brûle encore
    A la manièr' d'un grand soleil

    Toi l'étranger quand tu mourras
    Quand le croqu'mort t'emportera
    Qu'il te conduise à travers ciel
    Au père éternel

    Et celle là :
    T'ES LE ROI !(A.Borgo/Jean-Marc Mirallès)

    T'as plein de trucs dans ton frigo
    T'as un toit, un bon dodo
    Pour l'hiver t'as un gros manteau,
    P'être même en poils d'animaux !

    Tu roules dans ta p'tite auto
    Tu vas dîner au restau
    Ou tu traînes le soir au bistrot
    P'être même tu bois un peu trop

    Mais t'es plus riche que bien des hommes,
    T'as une belle vie en somme
    Ouais t'es plus riche que bien des hommes
    Sécurité sociale et treizième mois
    Tu vis bien, t'es le roi !

    T'as une jolie femme, un bon métier
    T'as la musique, t'as la télé
    Et l'été tu t'en vas t'baigner
    P'être même dans de l'eau salée

    T'as de beaux enfants en bonne santé
    Mais pas trop l'temps de t'en occuper
    Alors tu t'dis « faut s'organiser,
    P'être même mieux en profiter ! »

    Et t'es plus riche que bien des hommes,
    T'as une belle vie en somme
    Ouais t'es plus riche que bien des hommes
    Congés payés, allocations tous les mois,
    Tu vis bien, t'es le roi !

    T'as l'eau, t'as l'électricité
    T'as internet et t'es cablé,
    Tu fais gaffe à ta petite santé
    Au fitness-club t'es abonné

    Mais t'as préféré changer d'trottoir
    Devant c'miséreux sans espoir
    Il aurait aimé, va savoir,
    P'être même qu'un gentil regard

    Mais t'es plus triste que bien des hommes
    Tu t'traînes un mal de vivre en somme
    Ouais t'es plus triste que bien des hommes
    Ouvre les yeux regarde autour de toi,
    Tu vis bien, t'es le roi !

    On est plus riche que bien des hommes
    C'est une belle vie en somme,
    On est plus riche que bien des hommes
    C'est la belle vie, oui la dolce vita
    On vit bien, nous les rois !

    Posté par annick, vendredi 27 mars 2009 à 18:26 | | Répondre
Nouveau commentaire